Judo » Technique judo »

Articles contenant le tag Techniques

Un sport technique, une activité de détente

Sport de défense, le judo ou voie de la souplesse, permet d’esquiver une agression, de résister ou, si besoin est, de riposter. Pour y parvenir le judoka dispose d’environ soixante mouvements de projection et de plus de quatre-vingt prises pour le combat au sol, issus et liés au Ju Jitsu.

Sport technique, le judo est aussi une activité où l’échange, le partage, la collaboration, l’émulation sont présents et liés : la relation avec son partenaire y est fondamentale. Pratiquer le judo, c’est aussi apprendre à se fixer des objectifs, analyser les succès comme les échecs, se concentrer,… mais encore, exercer une activité de détente et de plaisir.

Perfection du mouvement

Le caractère essentiel du judo réside dans la perfection du mouvement en utilisant la force et le déséquilibre de son adversaire. En effet, créer des déséquilibres et des déplacements pour se trouver en position favorable est indispensable à la réussite de ces prises. Ces plus de soixante techniques de projections peuvent être placées en attaques directes, par feintes de corps, par enchaînements ou contre-attaques. Les techniques employées sont classées en deux familles :

- les techniques de projections (le Nage-Waza) ;

- les techniques de contrôles (le Katame-Waza).

Le Nage-Waza se décompose lui-même en quatre sous-familles :

- les techniques des mains et des bras (Te-Waza) où l’adversaire est projeté par un déplacement judicieux du corps et un déséquilibre provoqué par les bras ;

- les techniques des hanches (Koshi-Waza) où là le contact du corps avec celui de l’adversaire permet de le soulever et de le projeter ;

- les techniques des pieds et des jambes (Ashi-Waza) où la chute est provoquée par accrochage, blocage, balayage ou fauchage des pieds de l’adversaire ;

- les techniques de projections par sacrifice de son équilibre (Sutemi-Waza) où la projection s’effectue en utilisant le poids de son corps (projections spectaculaires connues sous le nom de planchette japonaise).

Le Katame-Waza est une suite du Nage-Waza. Lorsqu’une projection n’a pas marqué un point gagnant, le combat se poursuit au sol et le judoka tente de contrôler son adversaire. Tout comme pour le Nage-Waza, il existe des sous-familles :

- les techniques des immobilisations (Osae-Waza) où l’on tente de maintenir les épaules de son adversaire au sol pendant un certain temps ;

- les techniques d’étranglements (Shime-Waza) où le judoka tente de faire abandonner l’adversaire en portant un étranglement sanguin, respiratoire, voire nerveux ;

- les techniques de luxations (Kansetsu-Waza) où, il s’agit de faire abandonner l’adversaire en lui pratiquant une clef de bras. Pour ces techniques d’abandon, Shime et Kansetsu-Waza, il est important de bien contrôler et maîtriser ses mouvements afin d’éviter tout accident. Elles ne sont d’ailleurs autorisées qu’à partir de l’age de 15 ans.

Pas de commentaire